Menu 0472 70 16 56
Siham Ben Aissa
Votre psychologue clinicienne

Une question ? Un renseignement ?
  • Adresse
    Avenue Eugène Mascaux 800
    6001 Marcinelle
  • Horaires d'ouverture
    Du lundi au dimanche
    Du 9h00 à 19h00
  • Adresse
    Rue Delmotte-Lemaître 1
    5070 Fosses-la-Ville
  • Horaires d'ouverture
    Le jeudi
    De 15h00 à 19h00
Contactez-moi

Psychologue pour enfant à Marcinelle

Comme les adultes, les enfants sont confrontés à des défis et à des difficultés qui peuvent entraîner des problèmes de santé mentale nécessitant des conseils et l’intervention d’un professionnel. Les enfants qui manifestent des sentiments de tristesse, de colère constante, d’anxiété, d’inquiétude ou de peur persistante doivent être accompagnés psychologiquement, et suivre un traitement approprié. Au sein de mon cabinet, je mets à votre disposition mes diverses compétences en psychologie de l’enfant. Les séances sont notamment réalisées à travers une thérapie par le jeu permettant à l’enfant Fd’exprimer ses émotions et besoins d’une manière qui lui est plus adaptée. L’intérêt d’une thérapie pour enfant est de l’aider à mieux s’adapter, à mieux communiquer et à mieux se comporter.
Je prends en charge tous les problèmes liés aux enfants : les abus sexuels sur enfant, les troubles du comportement, les comportements agressifs, le comportement oppositionnel, les troubles de l’humeur, la gestion des émotions, les difficultés familiales, les angoisses, les difficultés relationnelles, l’anxiété de séparation, la phobie sociale, le stress, les TOC, les troubles du sommeil, etc.
attachement_161615781419801.jpeg

Quand consulter un psychologue pour enfant ?

Consulter un psychologue pour enfant est conseillé lorsqu’un enfant a des problèmes qu’il ne peut pas gérer seul, et que ces problèmes affectent sa santé, ses sentiments ou son comportement. Parmi les troubles les plus courants chez l’enfant, l’on peut citer les suivants :

Les difficultés relationnelles et familiales

Plusieurs causes peuvent provoquer des difficultés relationnelles et familiales chez un enfant : la peur d’être séparé de ses parents, le harcèlement scolaire, la perte d’un être cher, l’arrivé d’un petit frère ou d’une petite sœur, la violence entre les membres de la famille, l’isolement par rapport à la société, et l’absence de soutien. Ces facteurs provoquent des problèmes de comportement, et l’enfant peut ainsi être perturbé et être plus enclin à développer des addictions dans le futur.

Stress, anxiété et troubles du sommeil

Plusieurs situations peuvent causer du stress et de l’anxiété chez un enfant : un changement brusque au sein de sa vie scolaire (changement de garderie ou d’école ou encore d’enseignante), l’attitude changeante de ses parents (colère soudaine, l’impatience), ou des événements qui se produisent au sein de sa famille (naissance d’un frère ou d’une sœur, déménagement, remariage…). Les troubles du sommeil peuvent être provoqués par des maladies, l’irrégularité des horaires de coucher et de réveil de l’enfant, ou encore des difficultés familiales ou scolaires. Face au stress, à l’anxiété ou aux troubles du sommeil, l’enfant peut avoir des problèmes relationnels, et avoir plus de difficultés à réaliser ses activités quotidiennes.

Les troubles du comportement

Les troubles du comportement chez l’enfant peuvent avoir plusieurs causes : les facteurs biologiques (maladie ou handicap physique, lésions cérébrales ou facteurs héréditaires), les facteurs liés à la vie de famille (divorce…), ou les mauvaises habitudes prises au sein de l’éducation ou de la scolarisation. Si ces troubles ne sont pas soignés, l’enfant augmente notamment son risque de développer des addictions ou des troubles déviants.


La dépression infantile et les troubles de l’humeur

La dépression et les troubles de l’humeur chez l’enfant peuvent être causés par son environnement familial (problèmes familiaux), ses antécédents familiaux (si d’autres membres de sa famille souffrent de dépression), une maladie physique, ou des événements stressants dans sa vie. Si la dépression infantile et les troubles de l’humeur ne sont pas soignés, l’enfant risque d'avoir des difficultés au niveau scolaire, familliale, peret de confiance en soit et de perdre pied au moment de l’adolescence.
attachement_161615781419802.jpeg

Le déroulement de la thérapie

Au sein de leur thérapie, les enfants apprennent essentiellement par la pratique. Avec les enfants plus jeunes, je travaille à dessiner, jouer et parler. Pour les enfants plus âgés, je propose des activités et des idées axées sur l’acquisition des compétences dont ils ont besoin. Ils confient ainsi leurs sentiments plus facilement, et résolvent leurs problèmes. La thérapie aide l’enfant à croire en lui, à se trouver des points forts, et permet de développer des schémas de pensée utiles et des habitudes comportementales plus saines. Pour faire suivre une thérapie à votre enfant, plusieurs étapes sont à suivre :
  • L’étape de la rencontre avec les parents, sous forme de questions-réponses, pour aider le thérapeute à en savoir plus sur l’enfant et ses problèmes.
  • La première étape permet également d’évaluer l’historique du problème présenté, l’histoire psychosociale et développementale de l’enfant, et son fonctionnement actuel sur le plan scolaire, social et familial.
  • Les impressions du psychologue et les recommandations de traitement, afin de répondre aux besoins sociaux et émotionnels de l’enfant, l’intensité de la thérapie, et la fréquence des séances de psychologie.
  • Le processus thérapeutique. Si l’enfant éprouve de réelles difficultés à la maison et à l’école, a été récemment hospitalisé, ou a menacé de se faire du mal ou d’en faire à d’autres, il peut avoir besoin d’une psychothérapie plus intensive, à raison de plusieurs séances par semaine.
  • La fin du traitement. Il est important de travailler sur la fin de la thérapie pour s’assurer que l’enfant peut maintenir ses progrès sur le long terme.
  • Lors de ses consultations de psychologie, votre enfant est amené à réaliser différentes tâches :
    • Parler afin d’exprimer ses sentiments. Lorsque l’enfant exprime ses sentiments par les mots plutôt que par les actions, que quelqu’un l’écoute et sait ce qu’il ressent, il est davantage enclin à apprendre
    • Réaliser des activités qui enseignent les sentiments et les capacités d’adaptation, comme les dessins ou des jeux d’apprentissage. Ces activités apprennent l’enfant à gérer ses troubles de l’attention, et à respirer calmement afin de réduire son stress
    • Acquérir de nouvelles compétences et mettre en pratique ce qu’il apprend. Il peut notamment jouer à des jeux où il doit attendre son tour, se maîtriser, être patient, suivre des instructions, écouter, partager, réessayer, ou faire face à la perte
    • Résoudre des problèmes, en leur demandant comment ils les affectent à la maison et à l’école Les bienfaits d’une thérapie pour enfant se ressentent à travers sa façon d’exprimer plus positivement ses pensées et ses émotions. Il apprend à résoudre ses problèmes sans recourir à la force ni à la pression. Il a une relation plus stable et plus sereine avec ses parents.
Cabinet à Marcinelle
Du lundi au samedi
Du 9h00 à 19h00
TÉLÉPHONE
Cabinet à Fosses-la-Ville
Le jeudi
de 15h00 à 19h00
Adresse du cabinet


Vous appréciez, partagez !
Siham Ben Aissa, Psychologue Clinicienne Télèphone04 72 70 16 56
Adresseavenue Eugène Mascaux 800
6001 Marcinelle